03/02/2018

La science officielle tenterait-elle de faire admettre son erreur sur les cause réelles du RC ?

La science serait-elle en passe d'admettre officiellement qu'elle se serait trompée en ayant prétendu que les causes du réchauffement climatique n'ont en fait rien d'anthropique ?

Voici l'analyse d'un communiqué de presse émanant du CNRS datant du 29 janvier 2018, dont le titre est on ne peut plus évocateur voyez.

"Turbulence plasma dans la magnéto-gaine terrestre. Les fluctuations de densité "amplifient le taux de chauffage" !

Les chercheurs du LPP (laboratoire de physique des plasmas) ont associés leurs modèles avec les données satellitaires afin d'obtenir les premières estimations des taux de dissipation de l'énergie dans la magnéto-gaine, une zone de plasma proche de la Terre. Il en résulte que par rapport aux valeurs obtenues sur les vents solaires, les résultats sont "au moins" cent fois supérieurs, avoisinant ainsi celles qui se produisent dans la couronne solaire. Les résultats viennent d'être publiés dans le Physical Research Letters le 29/01/2018. Voici le lien :

http://www.insu.cnrs.fr/node/8352

 

- Le vent solaire étant un plasma supersonique composé de protons et d'électrons, son impact sur quelque objet qui soit disposant d'un champ magnétique propre, crée une onde de choc suivie d'une zone où les turbulences s'estompent à mesure qu'elles s'en éloignent ralentissant ainsi le vent solaire. Mais plus il s'en éloigne plus il devient dense et donc plus chaud. Les vortex dont il est question dans l'articles, deviennent plus petits et donc brassent plus de chaleur, mais aussi plus petits ils sont et plus l'accélération des particules est vive donc plus de chaleur encore. Les deux phénomènes ensembles sont des bombes d'énergie qui s'accroissent exponentiellement !! Dès lors pourquoi dans le premier paragraphe, venir parler de "dissipation" ?? Plus fort encore, pourquoi prétendre que le processus de transfert d'énergie est responsable de la formation des aurores ?? C'est erroné, faux !

-Vous avez dit dissipation ? Dans ce deuxième paragraphe, il est question des vortex que créent ces turbulences. A les lire, ces vortex dissiperaient l'énergie et que plus petits deviendraient-ils "plus" chaud ils seraient ! Or ils parlent bien ici de dissipation de l'énergie ! Ce qui en soit est une contradiction, puisqu'une dissipation c'est une réduction, la perte d'un pouvoir !  En revanche, ils admettent que l'énergie ainsi en jeu, est belle et bien celle de champs électromagnétiques et que "leur conversion" se traduit par un effet de "chauffage" ou une "accélération" des particules de ce plasma.

En conclusion de l'analyse de cet article : Lorsque le vent solaire percute notre magnétosphère, notre planète Terre serait donc enveloppée d'une "source" de chaleur électromagnétique qui croîtrait à mesure qu'elle s'approche de notre atmosphère.  Donc en bout de course pourquoi encore oser prétendre que le réchauffement climatique est anthropique et que de plus des analyses quantitatives en CO2 démontrent de plus en plus qu'il n'y serait pour rien, du moins pas dans les proportions qu'on nous suggère !