18/12/2010

Résumé de la conférence du Pr Courtillot (2)

En l'absence d'échange des données, retenues sous le couvert de propriété privée de ce centre, il fut procédé à la collecte, dans 44 stations météo européennes sélectionnées parmi les plus complètes et précises, de leurs données couvrant de 1900 à 2000. On ne s'est pas contenté des seules valeurs mensuelles, mais bien de celles minimales, maximales, et moyennes de "chaque" jour et de chaque station et ce, durant tout le vingtième siècle. Et le schéma qui en ressort montre clairement que depuis 1900 la moyenne est plate jusqu'en 1985 et fait un bon sur 2 ans d'1° seulement, et que depuis 1987 c'est à nouveau plat, donc depuis 20 ans il n'y a plus eu d'évolution ni réchauffement. La différence est telle par rapport aux courbes présentées par le GIEC, qu'il fut alors procédé de même mais cette fois pour les USA, sur un ensemble de 150 stations. Il ne faut pas perdre de vue qu'il est tout à fait possible de faire la moyenne de deux volumes, ni celle de températures contenues dans ces deux volumes. Ces dernières peuvent être fortement influencées par divers intervenants, à l'instar de deux pièces d'une bâtisse, la température d'une peut être constante, que pour l'autre, l'isolation, l'ouverture d'une porte, ou d'une fenêtre, est susceptible d'interférer. Donc en claire, on ne peut en termes de thermodynamique, faire la somme de toutes les températures de zones différentes pour en avoir la moyenne, ce qui n'a aucun sens.

Le tableau concernant les USA montre un schéma aussi différent que celui tant pour l'Europe que pour celui du GIEC. De plus il met en évidence que de 1900 il y a eu une élévation de 1°C jusque dans les années 30 pour ensuite dégringoler jusqu'en 1975 et rehausser jusqu'en 2000. Pour l'anecdote, la météo nationale américaine a émit de manière très discrète, un petit communiqué qui disait qu'elle s'était trompée en disant que ces dernières années, étaient les plus chaudes, or que c'est l'année 1930 qui l'est.

En ce qui concerne ce chapitre, vous verrez que ces deux graphiques sont très différents, premièrement l'un de l'autre, mais aussi de ceux du GIEC chez qui, assez curieusement se ressemblent tous pour chacun des continents.

Les commentaires sont fermés.