18/12/2010

Résumé de la conférence du Pr Courtillot (1)

Par ce qui suit, les données du GIEC, sont fausses, et ont malheureusement induit en erreur et influencé les décisions de nombreux gouvernements du monde entier et ce, depuis près de 20 ans.

Le principal fournisseur mondial de données de températures est le Hadley Research center HAD et ne sont concernées, que les empératures de la basse atmosphère, soit celles du ras du sol.

D'après leurs modélisations il n'y a pas d'évolution entre 1850 et 1975 avec une importante incertitude malgré l'existence depuis 150 ans, de centaine de stations météorologiques, mais grimpe de façon vertigineuse depuis les 30 dernières années. Toujours d'après ce même centre, l'incertitude diminue considérablement sur toutes les données émanant des surfaces océaniques soit les 2/3 de celle du globe, avec autant de précisions qu'actuellement avec toute notre technologie. Chose encore plus surprenante c'est qu'elles sont plus précises en 1850 sur mer que sur terre.

Comment sont-ils parvenu à faire cette base de données, tout simplement en découpant la Terre en carrés de 500 km² et en ont repris les relevés qui, faut-il le signaler, ont été fait qu'une fois par mois en un seul point de localisation. Avant 1900 le nombre de relevés était inférieur à 500 ce qui fait que certaines zones de ce découpage, n'a aucune données ni par mois, ni par an. Alors se pose la question de savoir comment est-il possible d'avoir une telle précision avec si peu de données.

Il est possible de télécharger (voir (5)) sur le site du Met Office, un tableau représentant des courbes de variations plus précises des températures avec des écarts de 0,2°C. On constatera que depuis l'an 2000 la moyenne est de plus 0,5°C mais ne présente pas non plus d'évolution et a même tendance à descendre, et dire que c'est ce qui en détermine le "Réchauffement Climatique" !! Mais lorsqu'on fait un tracé de ces hausses et baisses, on s'apercevra qu'en définitive il n'est pas homogène ni rectiligne tel qu'on nous le fait craindre. Les variations qu'affiche ce tracé, montre à quel point quasi tous les 20 ans la moyenne change, certes oui il y a bien un réchauffement. Mais tout dépend des périodes où on se met car à regarder de plus prêt, on constatera qu'entre 1879 et 1912 il ya eu un refroidissement suivi d'un hausse jusqu'en 1940 suivi d'une baisse régulière au point que les journaux des années 60,70 parlaient d'un retour à un nouvel âge glaciaire.

Les commentaires sont fermés.