16/12/2009

Serais-ce le début de la fin de la thèse ?

Par © ANP, eosmagazine.eu, Mise à jour: 4/12/2009

La nature aussi fait fondre le kilimandjaro

Le Kilimandjaro fond aussi suite à un processus naturel de variations climatiques.

La nature aussi fait fondre le Kilimandjaro

Le "bonnet de neige" couvrant le sommet le plus élevé d’Afrique, le Kilimandjaro, fond non seulement par le fait de l’homme, mais aussi suite à un processus naturel de grandes variations climatiques.

L’ancien vice-président américain et prophète du climat Al Gore a utilisé la phase de retrait accélérée de la calotte glaciaire africaine comme preuve que les gaz à effet de serre réchauffent la Terre. Le scientifique néerlandais Jaap Sinninghe Damsté vient de réfuter ces propos dans la revue Nature.

Ce paléontologue moléculaire a analysé une carotte du lac du cratère Challa au Kenya, sur le flanc du Kilimandjaro. Le chercheur a découvert, ensemble avec d’autres collègues européens, que le Kilimandjaro était sujet à des périodes de lourdes pluies de mousson alternées de périodes de sécheresse extrême. La glace et la neige disparaissaient du sommet lors des périodes sèches et réapparaissaient lors des périodes de pluies.  

Les commentaires sont fermés.