16/12/2009

Début de la fin II

Plus 3 à 5 degrés aux pôles et l’eau montera de 8 à 9 m

Rédaction en ligne

mercredi 16 décembre 2009, 19:35

Pendant le dernier âge interglaciaire, il y a 125.000 ans, le niveau des mers était de 8 à 9,4 mètres plus élevé 

qu’actuellement, avec des températures aux pôles de 3 à 5 degrés plus chaudes qu’aujourd’hui, selon une

nouvelle étude parue ce mercredi dans « Nature ».

Lire aussi : Atmosphère de chaos à Copenhague / Les photos des manifestations / Reportage parmi les

manifestants : "Le pouvoir au peuple!" / La présidente du sommet de Copenhague démissionn(é)e

Ce résultat de chercheurs des universités de Harvard et Princeton, publié en plein sommet sur le climat de

Copenhague, révise à la hausse les estimations du dernier rapport du Giec en la matière, qui estimaient la hausse

du niveau des mers entre 4 et 6 mètres au-dessus du niveau actuel pour la même période.

Robert Kopp et ses collègues ont construit un modèle statistique sur la base de nombreuses mesures effectuées

en différents endroits du globe, la hausse du niveau de mers il y a 125.000 ans n’ayant pas été homogène.

« Nous avons trouvé une probabilité de 95 % pour que le niveau des mers ait culminé à un niveau au moins

supérieur à 6,6 mètres au niveau actuel », selon l’étude.

« Il est probable (à 67 %) que ce niveau ait été supérieur de plus 8 mètres au niveau actuel, et improbable

(probabilité de 33 %) qu’il ait dépassé 9,4 mètres », ajoutent les scientifiques.

« Ces résultats mettent en évidence la vulnérabilité à long terme des calottes glaciaires à un réchauffement

durable, même à des niveaux relativement faibles », soulignent-ils.

Les auteurs ont calculé que durant le dernier âge interglaciaire, le niveau moyen des mers est monté de 6 à 9

millimètres par an, contre environ 2 mm par an au cours du 20è siècle et probablement autour de 3 mm par an

entre 1993 et 2003.

« Si les estimations de M. Kopp et de ses collègues sont correctes », « le message troublant est que le niveau

d’équilibre du niveau des mers en réponse à un réchauffement global de 1,5ºC à 2ºC serait une élévation de 7 à 9

mètres » par rapport au niveau actuel, écrivent dans un commentaire également publié par Nature deux

spécialistes américains de géosciences, Peter Clark et Peter Huybers.

La réponse des calottes glaciaires à l’élévation des températures s’étale sur plusieurs siècles. La hausse du niveau des mers, qui pourrait dépasser un mètre à la fin du siècle, se poursuivra bien au-delà de 2100.

(D’après AFP)

Les commentaires sont fermés.