01/11/2009

Ahurissant ! Inqualifiable

La première neige sur Pékin provoquée artificiellement

Rédaction en ligne

dimanche 01 novembre 2009, 12:13

Les météorologues chinois sont parvenus dimanche à recouvrir Pékin d'un manteau de neige, inhabituel pour la saison, dans le cadre de leurs efforts pour lutter contre une sécheresse persistante.

© EPA

La neige, inhabituellement précoce, est tombée sur la capitale pendant la moitié de la journée avec des températures qui ne dépassaient pas 2º Celsius et des vents soutenus du nord, a indiqué l'agence Chine nouvelle.

La neige est tombée également dans les provinces de Liaoning et Jilin dans le nord-est ainsi que sur le port de Tianjin qui a connu sa première neige automnale.

« Nous ne manquons pas une occasion de provoquer des précipitations depuis que Pékin souffre d'une sécheresse persistante » a déclaré Zhang Qiang, directeur du Bureau de Pékin pour la modification du climat.

Les météorologues chinois provoquent des pluies depuis des années en injectant des substances chimiques dans les nuages.

Selon le Beijing Evening News, la neige est la plus précoce à Pékin depuis 10 ans.

Par ailleurs, le froid et le vent ont provoqué des retards à l'aéroport de Pékin et interrompu le transport maritime des passagers à partir des côtes de la province de Shandong dans l'est du pays. (D'après Belga)

               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ahurissant car l'IODURE D'ARGENT est d'une toxicité prouvée, surtout pour les espèces aquatiques, base de l'alimentation régionale, mais aussi pour l'homme, qu'il contamine essentiellement par les voies respiratoires, et agissant différemment selon l'exposition. FAIBLE / irritations, lésions rénales et pulmonaires, bleuissement de la peau. IMPORTANTE / hémorragies gastro-entérites, augmentation du rythme cardiaque et aussi un bleuissement de la peau. INGESTION CHRONIQUE / iodisme / éruptions cutanées, écoulement nasale, maux de tête, irritation des muqueuses, perte de poids et anémie, peau bleuâtre (argyrisme).

Les commentaires sont fermés.